Antoinette fouque, cofondatrice du mlf, est morte - 21 février 2014 - l'obs

Histoire grecque
Image Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Au début de la décennie 1970, Antoinette Fouque (nouvelobs.com) s'associe à une UV clandestine sur la sexualité féminine sous la houlette de la psychanalyste Luce Irigaray. Elle est critique littéraire pour deux maisons d’édition en plus de sa mission d'enseignante. Antoinette Fouque lie connaissance avec le fondateur du lacanisme dans les années soixante.

L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque à son retour d'Amérique en 1989. Avec d’autres activistes, elle enregistre le MLF comme une association loi 1901, à la fin de la décennie 70. Le droit des femmes a été la principale lutte de la vie d'Antoinette Fouque.

Auteur et théoricienne

Logiquement, Antoinette Fouque a collaboré à plusieurs livres collectifs comme "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Génération MLF 1968-2008". "Le dictionnaire universel des créatrices" sort en 2013. Cet ouvrage rend hommage à toutes celles qui ont fait avancé le monde depuis 40 siècles. Antoinette Fouque exécre les "-isme", qui, d'après elle, renvoient à une théorie. Elle fait par conséquent naître le terme "féminologie".

L'engagement politique d'Antoinette Fouque, l'AFD

L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation créée par Antoinette Fouque à l'occasion du bicentenaire de la révolution française. Plus que jamais active, l'AFD lancée par la militante appuye la gauche, relais du combat pour les droits des femmes. L'égalité constitue l'une des grandes luttes du mouvement AFD. Antoinette Fouque siège au parlement européen durant cinq ans, après s'être présentée sur la liste des radicaux de gauche.